Trouvez le métal précieux qui vous correspond le mieux

Degussa-goldhandel-Goldbarren
L’or
Degussa Goldhandel Silber
L’argent
Degussa Goldhandel Platin
Le platine
Degussa Goldhandel Palladium
Le Palladium
Degussa Goldhandel Rhodium
Le rhodium

Choisir la sécurité – avec l’or:

L’or est le placement stable par excellence. Depuis plus de 4500 ans, l’or est vénéré et traité comme une marchandise précieuse. Son rôle irremplaçable sur le marché de la bijouterie, son utilisation fréquente dans les technologies modernes et sa longue histoire de protecteur inébranlable contre les inflations font de l’or la valeur la plus sûre que l’on puisse choisir.

Au cours des 5 derniers siècles, près de 170 000 tonnes d’or ont été extraites par l’homme dans le monde entier. Un pourcentage très faible qui a diminué au cours de ces nombreuses années.

Ce qui semble être un grand chiffre au premier coup d’œil représente en fait une quantité infime: elle passerait sans problème sous la porte de Brandebourg. En revanche, ce cube d’or sous l’emblème berlinois serait très lourd mais aussi très cher: la valeur totale des réserves d’or mondiales s’élève à pas moins de 6,6 mille millions d’euros. Réparties sur la population mondiale, cela correspond tout juste à 25 grammes d’une valeur de 950 euros.

De plus, on ne peut disposer librement de cette quantité d’or: la majeure partie, soit les 2/3, prend la forme de bijoux et 30 000 tonnes environ sont stockées dans les sous-sols des banques centrales qui ont retourné leur veste ces dernières années: après avoir vendu une partie de leurs réserves suite à l’abandon du rattachement de l’or avec le dollar ces 40 dernières années, elles sont nombreuses à faire exactement l’inverse depuis quelques temps. Depuis 2010, les banques centrales sont à nouveau des acheteurs d’or nets et cette tendance semble même s’accélérer de plus en plus.

Outre les banques centrales, il existe aussi d’autres groupes qui ont découvert que l’or pouvait être un investissement: à une époque où l’endettement public semble sans limite dans les pays occidentaux industrialisés, où les billets sont imprimés de façon quasi illimitée (au sens figuré) par les banques centrales et où les crises monétaires et financières semblent se multiplier, les investisseurs privés et institutionnels se tournent de plus en plus vers l’or. Depuis 2001, en particulier depuis la crise financière de 2008, les investisseurs sont de plus en plus nombreux à voir en l’or physique une police d’assurance pour leur portefeuille.

La demande grandissante de toutes parts face à une hausse timide de la production (qui ne s’élève qu’à 2650 tonnes par an environ) a provoqué une montée en flèche de la valeur au cours des dernières années. En septembre 2011, le prix a atteint un niveau record temporaire de 1920 dollards l’once avant de retomber légèrement.

Degussa Goldhandel Goldbarren 1 kg

Vivre avec son temps – avec l’argent:

L’argent a deux facettes. D’une part, il s’agit du métal précieux le plus volatile et qui peut être une source de rendement jour après jour auprès des négociants attentifs. D’autre part, il constitue une sécurité contre les périodes inflationnistes à l’instar de son «grand frère», l’or. Ses nombreuses utilisations comme matière première industrielle pour la fabrication d’appareils indispensables comme les téléphones portables et les ordinateurs garantissent la durabilité de la valeur de l’argent.

Ces dernières années, le métal blanc a également pris de la valeur. Il endosse un rôle hybride que l’or n’a pas. D’une part, il est considéré comme un métal d’investissement. D’autre part, une grande partie de la production annuelle qui s’élève à environ 21 000 tonnes, est requise à des fins industrielles. L’industrie électrique, électronique et de la bijouterie en sont les principaux utilisateurs. Ces dernières années, l’industrie photovoltaïque s’y est également ajoutée, utilisant en 2011 jusqu’à 2000 tonnes d’argent.

L’année dernière, le prix de l’argent a permis de réaliser d’importants bénéfices. En 2011, il a presque atteint son record historique actuel, enregistré en 1980.

Degussa Goldhandel Silberbarren 1 kg

Garder une vue d’ensemble – avec le platine:

Le platine est le métal industriel par excellence. Il s’agit donc du métal précieux idéal pour les personnes faisant preuve de discernement conjoncturel. Nul autre métal précieux ne permet d’investir avec autant de précision que le platine. Inutile de se soucier non plus de la valeur à long terme: le platine est un élément fondamental de l’industrie automobile: il est donc lié à l’une des branches de l’industrie les plus solides.

Les deux principaux métaux de la famille du platine ont également affiché une hausse phénoménale de leur cours. Or, dans cette tendance, les cotations ont été soumises à d’importantes fluctuations, à la différence de l’or. La raison: les métaux sont bien plus dépendants de la demande industrielle et donc de l’évolution conjoncturelle que l’or et l’argent.

Entre 200 et 250 tonnes de ces deux métaux sont extraits par an. Si 60 % du platine provient de l’Afrique du Sud, devant la Russie, la situation est différente pour le palladium. La particularité du palladium réside en ceci que ce métal blanc argenté est un sous-produit issu du traitement d’autres métaux. Dans la production de nickel en Russie et en Afrique du Sud, le palladium est obtenu dans le cadre de l’extraction du platine.

Degussa Goldhandel Platinbarren 1 kg

Penser sur le long terme – avec le palladium:

Métal précieux rarement négocié, le palladium est très intéressant pour les investissements à long terme, son prix n’étant que guère affecté par les spéculateurs. De surcroît, le palladium est une matière première importante pour les technologies de demain comme la nanotechnologie et il représente donc un bon plan pour les investisseurs à long terme.

Les deux principaux métaux de la famille du platine ont également affiché une hausse phénoménale de leur cours. Or, les cotations ont, dans cette tendance, été soumises à d’importantes fluctuations, à la différence de l’or. La raison: les métaux sont bien plus dépendants de la demande industrielle et donc de l’évolution conjoncturelle que l’or et l’argent.

Entre 200 et 250 tonnes de ces deux métaux sont extraits par an. Si 60 % du platine provient de l’Afrique du Sud, devant la Russie, la situation est différente pour le palladium. La particularité du palladium réside en ceci que ce métal blanc argenté est un sous-produit issu du traitement d’autres métaux. Dans la production de nickel en Russie et en Afrique du Sud, le palladium est obtenu dans le cadre de l’extraction du platine.

Degussa Goldhandel Palladiumbarren 1 kg

Atteindre beaucoup et rapidement – avec le rhodium:

Le rhodium restera sans doute le chouchou des spéculateurs. Aucun autre métal précieux n’offre autant d’opportunités de réaliser des bénéfices de change avec une telle régularité. Matière première essentielle dans l’industrie chimique et automobile, le rhodium est malgré tout assuré sur le long terme en tant que métal précieux spéculatif.

Les «petits» métaux du groupe du platine ont actuellement un rôle insignifiant à titre de métaux d’investissement. Cela s’explique d’une part, par le manque de disponibilité des produits d’investissement et d’autre part, par les fluctuations de prix importantes, voire parfois imprévisibles. Contrairement aux quatre métaux précieux principaux, il n’y a pas suffisamment d’opérations sur les marchés financiers internationaux susceptibles d’apporter une quantité suffisante de liquidités.

Ces trois métaux sont des sous-produits obtenus lors de la production du platine, près de 100 % des quantités extraites provenant d’Afrique du Sud. Les trois métaux de la famille du platine sont extrêmement rares, la production se situe à environ 25 tonnes dans le cas du rhodium et du ruthénium. S’agissant de l’iridium, quatre tonnes seulement sont mises sur le marché mondial chaque année. Si l’on considère les multiples applications industrielles de ces métaux, il s’agit véritablement d’une goutte d’eau dans le désert.

Degussa Goldhandel Rhodiumbarren 100 g